La guilde De Gaia

coven des pretres et pretresses de la Déesse
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Extrait du livre "Le Passage des Sorciers" : passes magiques pour le visage

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
hermine

avatar

Messages : 107
Date d'inscription : 17/10/2011
Age : 43
Localisation : vaucluse

MessageSujet: Extrait du livre "Le Passage des Sorciers" : passes magiques pour le visage   Jeu 20 Oct - 10:37

Tiré de "Le Passage des Sorciers", de Taisha Abelar

Clara était assise sur le fauteuil en rotin au bord du patio, brossant ses cheveux noirs et brillants. Puis elle les coiffa des doigts jusqu'à ce que tout fût bien en place. Quand elle eut fini de s'apprêter, elle porta la paume gauche à son front et le caressa en cercle. Ensuite, elle passa la main sur le sommet de sa tête, puis secoua les poignets et les doigts en l'air. Elle répéta plusieurs fois cette suite de massages et de petites secousses.
regarder ses mouvements me fascinait. Ils n'avaient rien d'inattentif ou de fortuit. Elle les effectuait avec une concentration intense, comme si elle était engagée dans une tâche extrêmement importante.
"Que fais-tu? demandai-je, brisant le silence. Est-ce une sorte de massage facial."
Clara me jeta un coup d'oeil; j'étais assise sur un fauteuil identique au sien, imitant ses mouvements.
"Cette caresse circulaire empêche les rides de se former sur le front, dit-elle. Cela peut te sembler un massage, mais ce n'en est pas un. Ce sont des passes de sorcellerie, des mouvements de la main conçus pour rassembler de l'énergie dans un but spécifique.
-Quel but spécifique est-ce, ça? demandai-je, en secouant les poignets comme elle l'avait fait.
-Le but de ces passes de sorcellerie est de maintenir un air de jeunesse en empêchant les rides de se former, dit-elle. Le but a été décidé auparavant, ni par moi ni par toi, mais par le pouvoir lui-même."
Ce que faisait Clara marchait certainement, je devais l'admettre. Elle avait une peau magnifique, mettant en valeur ses yeux verts et ses cheveux sombres. J'avais toujours pensé que son air de jeunesse était dû à ses gènes indiens. Jamais je n'aurais soupçonné qu'elle le cultivait délibérément par des mouvements spécifiques.
"Chaque fois que l'énergie se rassemble, comme c'est le cas dans ces passes de sorcellerie, nous la nommons pouvoir, continua Clara. Rappelle-toi ceci, Taisha, le pouvoir, c'est quand l'énergie se rassemble, soit d'elle-même, soit sur l'ordre de quelqu'un. Tu vas en entendre beaucoup plus sur le pouvoir, pas seulement de moi, mais des autres aussi. Ils vont revenir d'un moment à l'autre, maintenant."
Clara avait beau faire constamment référence aux personnes de sa famille, j'avais maintenant abandonné tout espoir de jamais les rencontrer. Quand à ce qu'elle disait du pouvoir, c'était autre chose. Je n'avais jamais compris ce qu'elle entendait par pouvoir.
"Je vais te montrer quelques passes de sorcellerie que tu dois accomplir chaque jour de ta vie à partir de maintenant", annonça-t-elle.
Je lâchai un soupir plaintif. Il y avait tant de choses qu'elle me disait de faire tous les jours de ma vie; la respiration, la récapitulation, les exercices de kung-fu, les longues marches. Si je mettais bout à bout tout ce qu'elle m'avait dit de faire, le jour ne comptait pas assez d'heures pour en faire la moitié.
"Pour l'amour du ciel, ne prends pas mes paroles tellement au pied de la lettre, dit Clara en voyant mon expression chagrine. je fourre tout ce que je peux dans ta minuscule cervelle parce que je veux que tu connaisses ces choses. La connaissance rassemble de l'énergie, donc la connaissance est pouvoir. Pour faire un travail de sorcellerie, nous devons savoir ce que nous faisons quand nous formons l'intention du résultat-pas du but, note bien, mais du résultat de l'acte de sorcellerie. Si nous formions l'intention du but de nos actions de sorcellerie, nous créerions la sorcellerie, et toi et moi n'avons pas ce grand pouvoir.
-Je crois que je ne te suis pas, Clara, dis-je en rapprochant mon siège. Pourquoi n'avons-nous pas assez de pouvoir?
-Je veux dire que, même à nous deux, nous ne pouvons rassembler l'énergie phénoménale qui serait nécessaire pour créer un nouveau but. Mais, individuellement, nous pouvons former l'intention du résultat de ces passes de sorcellerie : pas de rides pour nous. C'est tout ce que nous pouvons faire, puisque leur but-nous garder jeunes et l'air jeunes-est déjà établi.
-Est-ce comme la récapitulation dont le but final a été établi d'avance par les sorciers anciens? demandai-je.
-Exactement, répondit Clara. L'intention de tout acte de sorcellerie a déjà été établie. Tout ce que nous avons à faire est d'y accrocher notre conscience."
Elle déplaça sa chaise, se plaçant en face de moi de sorte que nos genoux se frôlaient. Puis elle frotta vigoureusement chaque pouce contre la paume de la main opposée et les plaça sur l'arrête de son nez. elle les fit glisser vers les oreilles par de légères caresses sur les sourcils et les tempes.
"Cette passe empêchera les rides profondes de se développer entre tes sourcils", expliqua-t-elle.
Après avoir frotté rapidement ses deux index l'un contre l'autre, comme deux bâtons allumant un feu, elle les plaça verticalement sur les ailes du nez et les fit plusieurs fois glisser doucement de côté sur ses joues.
"Ca, c'est pour dégager les sinus, dit-elle en comprimant exprès ses conduits nasaux. Au lieu de te mettre les doigts dans le nez, fais ce mouvement."
Je n'appréciai guère son allusion à mes doigts dans le nez, mais essayai le mouvement et il dégagea effectivement mes sinus, comme elle l'avait dit.
"Le suivant sert à empêcher les joues de s'affaisser."
elle frotta vivement ses paumes l'une contre l'autre et, avec de longs mouvements fermes et doux, les fit glisser sur chaque joue en remontant jusqu'aux tempes. Elle répéta ce mouvement six ou sept fois, toujours avec de lents mouvements réguliers vers le haut.
Je remarquais que son visage s'était empourpré, mais elle ne s'arrêta pas là. Plaçant le bord intérieur de sa main, pouce plié sur la paume, au-dessus de sa lèvre supérieure, elle frotta cet espace avec un vigoureux mouvement de va-et-vient comme une scie.
Elle expliqua que le point où le nez et la lèvre supérieure se rejoignent, frotté vivement, amène l'énergie à circuler en vagues douces et régulières. Mais si de plus grandes poussées d'énergie étaient nécessaires, on pouvait les obtenir en pinçant le point au centre de la gencive supérieure, sous la lèvre supérieure et en dessous de la cloison nasale.
"Si tu es prise de somnolence pendant que tu récapitules dans la grotte, frotte vivement ce point et cela te revigorera temporairement", dit-elle.
Je frottai ma lèvre supérieure et sentis mon nez et mes oreilles se dégager. je ressentis aussi une légère sensation d'engourdissement sur la voûte du palais, qui ne dura que quelques secondes, mais me coupa le souffle. Cela me laissa la sensation que j'étais sur le point de découvrir quelque chose de voilé.
Ensuite, plaçant la tranche de ses deux index sous le menton, Clara fit un mouvement de va-et-vient rapide de scie vers les côtés. Elle expliqua que stimuler le point sous le menton produit une calme vivacité d'esprit. Elle ajouta que nous pouvons aussi activer ce point en étant assis par terre, le menton reposant sur une table basse.
Suivant sa suggestion, je mis mon coussin par terre et m'y assis, posant le menton sur une caisse qui se trouvait juste au niveau de mon visage. En me penchant en avant, je fis peser une légère pression sur ce point du menton indiqué par Clara. Au bout d'un moment, je sentis mon corps se calmer; une sensation de picotement s'éleva le long de mon dos, pénétra ma tête; ma respiration devint plus profonde et plus régulière. Clara continua :
"Un autre moyen de réveiller le centre sous le menton est de s'étendre sur le ventre, les poings placés l'un sur l'autre sous le menton."
Elle me recommanda, dans cet exercice, de serrer les poings pour créer une pression sous le menton puis de les détendre pour relâcher la pression. Serrer et détendre les poings, dit-elle, produit une pulsation qui envoie de petits élans d'énergie à un centre vital directement connecté avec la base de la langue. Elle souligna que cet exercice devait être fait avec prudence, sinon il pourrait causer un mal de gorge.
je me rassis dans le fauteuil en rotin. Clara continua :
"Cette série de passes de sorcellerie que je viens de te montrer doit être pratiquée chaque jour jusqu'à ce qu'elles cessent d'être comme des mouvements de massage et deviennent ce qu'elles sont réellement : des passes de sorcellerie."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Extrait du livre "Le Passage des Sorciers" : passes magiques pour le visage
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Résumé du tome I du Livre des Vertus (par Pouyss)
» Livre d'armée Amazone
» RdB vs Elfes Noirs V7, 3000pts
» liste 2500 pts pour tournoi
» Nouveau plugin : RATP - Prochains passages

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La guilde De Gaia :: La guilde :: Entre-aide :: Partage d'expériences-
Sauter vers: